Pouvez-vous améliorer votre intelligence émotionnelle ?

dimanche 16 septembre 2012 à 00h00

Une mauvaise journée de travail s'achève ? Que pensez-vous ? «Cela ira mieux de demain !» ou «Qu'importe !» ? Savez-vous que la manière dont vous réagissez aux situations et événements de la vie quotidienne est en grande partie déterminée par votre intelligence émotionnelle (IE). Mieux encore : les personnes dotées d'une forte intelligence émotionnelle réussissent généralement mieux dans leur travail et dans leur vie sociale et familiale. Alors, curieux d'en savoir plus sur votre intelligence émotionnelle ?

Pouvez-vous aussi améliorer votre intelligence émotionnelle ?

On a déjà beaucoup dit et écrit sur l'intelligence émotionnelle depuis l'apparition du concept au milieu des années 1990, sous l'impulsion du livre du même nom de l'écrivain américain Daniel Goleman. Des études révèlent que les individus dotés d'une forte IE sont en meilleure santé, résistent mieux au stress et, de manière générale, réussissent mieux dans la vie. Ils sont généralement plus satisfaits de leur qualité de vie. Le fondateur du concept Daniel Goleman explique cela par le fait que ces personnes commencent par écouter avant d'émettre un jugement et font preuve d'une grande empathie. Elles sont par ailleurs authentiques et conscientes du contexte politique dans lequel elles évoluent. Bref, les individus émotionnellement très intelligents sont de parfaits travailleurs et collègues.

Entre le QI et l'IE

Est-ce le QI ou l'IE qui vous mènera finalement le plus loin dans votre vie professionnelle ? Les deux, en réalité. La situation idéale est celle dans laquelle vous parvenez à établir une sorte d'équilibre entre le QI et l'IE. Il est certain que des individus qui enregistrent des résultats élevés à ces deux niveaux connaissent généralement une plus grande réussite dans le monde de l'entreprise.

Outre un QI élevé, une forte intelligence émotionnelle constitue, en effet, le parfait marchepied vers l'intelligence sociale. Cette sorte d'intelligence est à son tour primordiale pour exceller dans le travail d'équipe, la compréhension orale et l'empathie au travail mais également pour pouvoir communiquer avec les autres de manière ouverte et positive.

Mieux encore : le QI d'une équipe est en grande partie déterminé par l'IE des individus dont est formé le groupe. Un groupe présentant globalement des aptitudes d'IE élevées va davantage délibérer, collaborer, communiquer, échanger des connaissances et chercher des solutions constructives.

Pas exactement mesurable

Les entreprises n'ont pas tardé à s'emparer de la mode de l'IE pour proposer toute une série de tests d'IE. Il ne fait aucun doute qu'au cours de votre carrière, vous serez un jour ou l'autre confronté à ce genre de tests. Sachez néanmoins que l'IE n'est pas une propriété exactement mesurable. Il arrive aussi souvent que ces tests soient utilisés à tort, par exemple lors d'une épreuve de sélection pour un emploi. Un tel test donne alors une image complètement faussée. En effet, c'est vous - et personne d'autre - qui complétez le test et c'est là que se situe l'erreur.

Vous connaissez-vous suffisamment bien et n'essayez-vous pas de vous montrer sous votre meilleur jour ? Une mesure plus objective consisterait à vérifier le score obtenu à ce test par des personnes qui réussissent bien dans le domaine professionnel. Il faudrait ensuite affiner ce test à l'aide du feedback à 360°. A ce moment-là, vos collègues interviennent également pour évaluer votre IE selon ces mêmes critères.

Connaissance de soi

Abstraction faite de tous les partisans et opposants des épreuves liées à l'intelligence émotionnelle, ces tests ont néanmoins fourni au fil des ans un certain nombre d'indicateurs fiables qui peuvent déterminer le degré d'intelligence d'une personne. La connaissance de soi en est une. Les individus ayant une forte IE sont souvent plus conscients de ce qu'ils valent et de ce qu'ils ressentent. Non seulement ils «pensent» mais ils «sentent» également. L'optimisme est aussi un indicateur important de votre IE. Les personnes ayant une forte IE sont souvent optimistes quant à leurs propres possibilités, ont généralement un grand sens de l'humour et ne se laissent pas vite déstabiliser. Persévérance : les individus dotés d'une forte IE font souvent preuve de patience dans la concrétisation de leurs projets à long terme. Un autre facteur important reste l'empathie. Comprenez-vous facilement les autres et pouvez-vous facilement vous mettre à leur place ? Cela vous octroie à nouveau des points supplémentaires en matière d'IE. L'aptitude sociale est également un indicateur important. Les individus dotés d'une forte IE ont généralement une grande capacité à s'intégrer dans un grand groupe de personnes.

Difficile à acquérir

Mais il y a malgré tout anguille sous roche : l'intelligence émotionnelle est difficile à acquérir. Même si, au sein des entreprises, une grande attention est accordée à l'amélioration de l'IE sous la forme d'ateliers et de coaching à l'attention des individus ou des équipes, cela reste un coup de dé.

De nature, vous allez en effet être davantage rationnel qu'émotionnel. De tels ateliers d'IE peuvent certes vous apprendre les finesses de l'intelligence émotionnelle, mais quand vous allez devoir mettre en pratique les connaissances acquises, les personnes davantage guidées par la raison auront un sentiment bizarre ou ne se sentiront pas elles-mêmes. Il s'avère néanmoins que votre IE peut continuer à se développer au cours de votre carrière et de votre existence.

Conclusion : soyez avant tout vous-même et sur le plan professionnel, essayez toujours de conserver un juste milieu dans la collaboration et les rapports avec vos collègues. Ainsi, vous serez déjà bien parti en matière d'IE.

Pascal Dewulf

 

   

Réagir